Publication

août 2016
L M M J V S D
« Juil    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Commentaires récents

Encouragements, Guérisons et Miracles

Des miracles aujourd'hui

shofar5 » Une grande foule le suivait,
parce que les gens voyaient les signes miraculeux qu’IL faisait 
 en guérissant le malade »  jean 6 .2 
Et aujourd’hui ses disciples font de même !

Quel bonheur pour Brigitte de voir les jeunes être guéris  !
Elle vient juste d’accepter Jésus, et après avoir été baptisée elle obéit à l’ordre de Jésus … (marc 16)

« Allez dans le monde entier, annoncez la Bonne Nouvelle à Tous !
Celui qui croira  et  sera baptisé , celui-là sera sauvé !
Celui qui ne croira pas , celui là sera condamné  !
Et ceux qui croiront, voici comment ils montreront la Gloire de Dieu :
en mon nom ils chasseront les esprits mauvais … ils poseront les mains sur des malades et les malades seront guéris. »

A peine baptisée, Brigitte, ex-témoin de Jehovah, sort dans les rues d’Avignon et rencontre un groupe de plusieurs jeunes. Après une première guérison, elle voit les jeunes faire la queue pour recevoir la prière ! Pour Brigitte, c’est un rêve qui prend réalité…

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Encouragements, Enseignements

Le prix à Payer

LE PRIX DE LA MISÉRICORDE
David Wilkerson

QGMême dans l’esclavage de ton péché, le cri de ton cœur a atteint Jésus et Sa tendre miséricorde t’a trouvé.
Il a ouvert tes yeux, t’a transformé et t’a rempli de Son Saint-Esprit.
Ensuite, Il a fait de toi un vase d’honneur pour proclamer Son évangile.

Ne te méprends pas : c’est une miséricorde coûteuse que tu as reçue.

Nous prêchons que la miséricorde de Dieu est gratuite, qu’elle est imméritée et que le prix a été payé en totalité par le sang versé de Christ. Et c’est vrai.
Dieu est pleinement satisfait par le prix que Jésus a payé afin de nous apporter Sa miséricorde, de nous donner le ciel en héritage et de nous assurer la vie éternelle.

Mais il y a un prix à payer aussi du côté humain – de notre côté – pour la miséricorde de Dieu.
Quel est ce prix pour nous ?
C’est le prix élevé de devenir un véritable témoin de la puissance de la miséricorde que nous avons reçue.
Le fait est que témoigner la même miséricorde que celle que nous avons reçu nous coûtera cher, ici sur Terre.
C’est un prix que nous devons nous attendre à payer dans notre vie quotidienne.

L’EXEMPLE DE CHRIST

Tu vois, Jésus nous a ordonné : “Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux” (voir Luc 6 : 36).
Et, comme Christ nous l’a montré, être miséricordieux comme le Père l’est est très coûteux.
Plus le Christ sera exalté dans notre vie, plus nous expérimenterons les choses suivantes de la part du monde :

  • Un rejet total
    Le refus d’écouter nos paroles
    La miséricorde de Dieu tournée en ridicule et rejetée

Jésus a payé le prix de cette miséricorde dans Sa chair et toi et moi, nous devons nous attendre à en payer aussi le prix.

 

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Encouragements, Enseignements

nous allons vers le haut !

Ciel 1NOUS ALLONS VERS LE HAUT !
David Wilkerson

Au moment le plus dur de ses épreuves et difficultés , Martin Luther a déclaré :
« Seigneur, maintenant que Tu m’as tout pardonné, fais de moi ce que Tu veux. »
Luther était convaincu qu’un Dieu qui pouvait effacer tout ses péchés et sauver son âme pouvait certainement prendre soin de son corps physique et de ses besoins matériels.

En substance, Luther disait :

« Pourquoi craindrais-je ce qu’un homme peut me faire ? Je sers un Dieu qui peut me purifier de mes iniquités et apporter la paix à mon âme. Peu importe si tout ce qui m’entoure s’effondre. Si Dieu est capable de sauver et de garder mon âme pour l’éternité, pourquoi ne serait-Il pas capable de prendre soin de mon corps pendant que je suis sur Terre ? Ô Seigneur, maintenant que je suis pardonné et capable de me tenir devant Toi au Jour du Jugement avec une joie débordante, fais de moi ce que Tu veux. »

J’ai partagé cette parole avec toi pour que ton âme puisse s’ancrer en Lui et pour te préparer pour toute les calamités imprévues qui pourraient survenir lors des jours sombres qui s’annoncent.

Cher saint, réjouis-toi. Cette vie n’est pas la réalité ultime. Notre réalité, c’est la vie éternelle dans la présence de notre Seigneur. Alors garde la foi. Tout s’effondre ici-bas – mais nous allons vers le haut !

« Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche » (Luc 21:28).

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Encouragements, Vie Chrétienne

La foi persévérante

LA FOI PERSÉVÉRANTE
de David Wilkerson
délivrance

  • A chaque fois que nous endurons des afflictions et des persécutions,
    le diable vient à nous pour nous murmurer des craintes et des mensonges :
    “Comment vas-tu pouvoir sortir de cette épreuve ?
    Qu’est-ce que tu vas faire maintenant ?
    Si Dieu est fidèle, comment peut-Il permettre qu’une telle chose t’arrive ?
    Comment peut-Il laisser ceux que tu aimes en danger de la sorte ?
    Que va-t-il t’arriver ? Que va-t-il arriver à ta famille, ton travail, ton ministère ?”

Mais la foi persévérante se lève et répond aux mensonges de l’Ennemi :
“Satan, tu poses les mauvaises questions.
La question qui me concerne en ce moment précis, ce n’est pas de savoir comment je vais m’en sortir.
Ce n’est pas de savoir ce qui va m’arriver, ni ce qui va arriver aux miens.
J’ai déjà remis toutes choses – toutes les afflictions, toutes les épreuves, tous mes plans, tout ce qui me concerne – entre les mains aimantes de mon Père. Il a prouvé qu’Il est fidèle encore et encore, et je peux Lui faire confiance pour mon avenir.”

Une fois ces choses certaines dans notre cœur, la question qui demeure pour nous, c’est :
“Comment puis-je mieux aimer et servir mon Seigneur ?
Comment puis-je servir les autres aussi bien que moi-même ?”

La foi persévérante implique de nous soumettre entièrement à la volonté de Dieu, comme Jésus l’a décrit dans le Sermon sur la Montagne.

Pour résumer, nous devons rechercher Dieu et Sa volonté d’abord et tout ce dont nous avons besoin nous sera donné ensuite (voir Matthieu 6:33).

  • La foi persévérante déclare :
    “Je n’ai aucune volonté propre. Mais c’est Sa volonté qui sera faite.
    Plus d’agenda personnel pour moi.
    Je n’essaierai plus de jouer à Dieu et de résoudre mes problèmes par moi-même, ni ceux des autres.
    Saint-Esprit, fais en sorte que mon esprit reste fixé sur mon Seigneur et sur Ses promesses.”

Avec une telle foi, nous serons parés pour tout ce que les heures actuelles peuvent nous réserver.

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Encouragements, Enseignements

DIEU EST UN REFUGE

Refuge 1DIEU EST UN REFUGE POUR NOUS
David Wilkerson

En ce moment-même, le monde traverse de grandes turbulences.
Il va se produire des événements, un chaos, qui apporteront naturellement de la frayeur.
Mais Dieu nous a dit : “Ma Parole est en vous. Vous êtes couverts par l’ombre de Ma main. Et VOUS ÊTES MES ENFANTS.”

Il est temps pour nous d’attacher notre ceinture, d’ouvrir notre Bible et de parler à notre Père alors que nous traversons tout cela.

Il a dit que nous ne nous écraserons pas : “Je voyais constamment le Seigneur devant moi, Parce qu’il est à ma droite, afin que je ne sois point ébranlé” (Actes 2:25).

Je te presse de faire tienne cette parole puissante d’Esaïe :

“Levez vos yeux en haut, et regardez ! Qui a créé ces choses ? Qui fait marcher en ordre leur armée ?
Il les appelle toutes par leur nom ; Par son grand pouvoir et par sa force puissante, Il n’en est pas une qui fasse défaut.

Pourquoi dis-tu, Jacob, Pourquoi dis-tu, Israël : Ma destinée est cachée devant l’Éternel,
Mon droit passe inaperçu devant mon Dieu ? Ne le sais-tu pas ? ne l’as-tu pas appris ?
C’est le Dieu d’éternité, l’Éternel, Qui a créé les extrémités de la terre ;
Il ne se fatigue point, il ne se lasse point ; On ne peut sonder son intelligence.

Il donne de la force à celui qui est fatigué, Et il augmente la vigueur de celui qui tombe en défaillance. Les adolescents se fatiguent et se lassent, Et les jeunes hommes chancellent ; Mais ceux qui se confient en l’Éternel renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme les aigles ; Ils courent, et ne se lassent point, Ils marchent, et ne se fatiguent point” (Esaïe 40:26-31).

Notre communion avec Lui donne naissance à la confiance.
En déversant devant le Seigneur nos besoins, nos soucis, nous repartons avec Son repos et Son assurance.

“En tout temps, peuples, confiez-vous en lui, Répandez vos cœurs en sa présence !
Dieu est notre refuge” (Psaumes 62:8).

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Eglise & Missions, Encouragements

Chantons plus FORT ! ...

CHANTONS-NOUS PLUS FORT ?

Alors que nous prions : “Seigneur, augmente notre foi,”
je te demande de permettre à Dieu d’allumer une flamme dans ton cœur.

Abraham, notre modèle dans la foi est allé sauver un peuple qui était retenu captif par un ennemi sans merci
(voir Genèse 14:11-16).
Le texte nous parle de conquérants impitoyables qui ont pris tout le butin pour eux-mêmes.
Mais un survivant, une victime est tombé au pieds d’Abraham et l’a forcé à prendre une décision.
Où que tu sois, ceux qui souffrent frappent à la porte de l’Église.
oreillesIl existe une Église moderne qui a choisi d’être aveugle aux souffrances qui l’entourent. Cette indifférence est un affront à la nature même de Dieu. Cette Église est obsédée par ses propres bénédictions, ses besoins, son adoration, ses services, sa théologie et ses expériences avec Dieu et elle a une forte tendance à rester “parmi les nôtres, parmi les chrétiens.”

Dans un de ses livres, Dietrich Bonhoeffer, le pasteur et théologien allemand raconte cette histoire qui m’a profondément ébranlé parce que c’est une véritable image de l’Église moderne. Bonhoeffer était pasteur durant la seconde guerre mondiale, à une époque où l’holocauste nazi a pris la vie de six millions de juifs.

L’Histoire nous montre que la plupart des pasteurs et prêtres ont toléré ou tenté d’ignorer les insanités nazies et leur racisme meurtrier qui a finalement conduit au génocide. Quand L’Église s’est finalement réveillée, il était trop tard.

Le pasteur Bonhoeffer a parlé publiquement contre le régime du troisième Reich, il a été jeté en prison et, à la fin, a été mis à mort pour son courage et ses convictions.

Bonhoeffer a écrit au sujet d’une conversation qu’il a eu avec un collègue pasteur peu de temps avant d’être arrêté.
Le pasteur lui a confié : “C’était horrible. Notre église est juste à côté des rails de chemin de fer. Nous pouvons entendre les trains qui emmènent les juifs dans les camps. Au début, c’était rare, mais maintenant ils passent plusieurs fois par jour. Un dimanche, il y a plusieurs semaines, une chose terriblement embarrassante s’est produite. Nous étions en plein milieu de notre réunion et le bruit des trains était assourdissant. Et là, en plein milieu de nos chants d’adoration, nous avons entendu des gens crier : “Aidez-nous ! Aidez-nous !””

Bonhoeffer, horrifié, lui a demandé : “Et alors, qu’avez-vous fait ?”
Le pasteur a répondu : “Pendant un moment, je n’ai pas trop su quoi faire,
mais ensuite, j’ai dit à l’assemblée : “Frères et sœurs, chantons plus fort !””

Est-ce que nous aussi, nous “chantons plus fort” de façon à ne pas entendre les appels à l’aide si proches de nous ?

Claude Houde

Claude Houde est le pasteur responsable de l’église Nouvelle Vie au Canada
Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Encouragements, Enseignements

Tu ne sera pas ébranlé

QGTU NE SERAS PAS ÉBRANLÉ
David Wilkerson

Partout où nous regarderons dans ces derniers temps, nous verrons la gloire de Dieu se manifester dans un dernier réveil. L’Église de Christ s’étendra au-delà de toutes ses limites passées pour répandre la bonne nouvelle.
“Élargis l’espace de ta tente ; Qu’on déploie les couvertures de ta demeure : Ne retiens pas ! Allonge tes cordages, Et affermis tes pieux ! Car tu te répandras à droite et à gauche ; Ta postérité envahira des nations, Et peuplera des villes désertes” (Esaïe 54:2-3).
Pour dire les choses simplement, l’Église gagnera de la force et amènera des multitudes en Christ.

Quand nous regardons plus précisément la prophétie d’Esaïe, nous voyons qu’elle ne s’applique pas uniquement à l’Église, au Corps de Christ dans son ensemble, mais aussi aux individus. Je connais des serviteurs de Dieu, des amis à moi, qui se sont emparés de cette prophétie comme d’une parole personnelle de la part du Saint-Esprit. Et ils ont construit leur foi sur ces promesses : “Ne crains pas, car tu ne seras point confondue ; Ne rougis pas, car tu ne seras pas déshonorée ; Mais tu oublieras la honte de ta jeunesse, Et tu ne te souviendras plus de l’opprobre de ton veuvage” (Esaïe 54:4).
Esaïe établit clairement dans ce verset : L’Église de Dieu ne sera plus dans l’opprobre.

Mais quelques versets plus bas, nous lisons cette mise en garde pour l’Église des derniers jours : “Malheureuse, battue de la tempête, et que nul ne console ! Voici, je garnirai tes pierres d’antimoine, Et je te donnerai des fondements de saphir” (Esaïe 54:11). Il nous est dit que nous serons affligés et battus par la tempête. Mais il nous est aussi promis des fondements de saphir. Qu’est-ce que cela signifie exactement ?

Quand Dieu déclare : “je te donnerai des fondements de saphir,”
Son message est : “Quand tout dans le monde est secoué, tu ne seras pas ébranlé.
Le fondement que je place sous toi est aussi solide que ces pierres. Ce que Je fais en toi ne peut être ébranlé.”

Les saphirs représentent la connaissance et la sagesse spirituelles, la capacité de voir dans le cœur même de Dieu.

Nous savons que ceux qui endurent des souffrances en sortent armés d’une plus grande connaissance de la miséricorde de Dieu.

Tu peut être tenté, ballotté, affligé et seul mais à travers tout cela,
Il établit sous toi un fondement solide comme le roc.
Tout cela afin que tu puisses à ton tour “consoler ceux qui se trouvent dans quelque affliction.”

Tu ne sera pas ébranlé … tes fondements sont solides  …

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Eglise & Missions, Encouragements

le ciel est notre véritable foyer

Ciel 1
Notre véritable foyer

Je suis enfant de Dieu.

Un jour, où j’étais réellement préoccupé par mon état spirituel, j’ai demandé à Dieu de rendre le ciel plus réel pour moi.
Je crois que le ciel est le foyer de tout enfant de Dieu.

Je n’ai jamais rencontré d’enfant qui n’avait pas une claire conception de son foyer.
Un enfant peut ne pas connaître le monde extérieur, mais il connaît son foyer.
Je pense que l’un de nos traits caractéristiques en tant qu’enfants de Dieu, c’est que le ciel représente notre chez nous.
La terre est magnifique, la vie est intéressante. Mais, ce monde n’est pas notre dernière demeure.

Les grands saints de Dieu regardaient en avant, au-delà du temps, dans l’éternité, et ils entrapercevaient ce qui était à venir.

La mort physique ne représentait pas le grand saut dans l’inconnu. Ils avaient une claire révélation de ce à quoi s’attendre.

Je me réjouis d’avance pour le temple. J’anticipe avec joie la rencontre avec les anges.
Et je jubile à l’idée de connaître les quatre êtres vivants. Je me réjouis tellement, à l’idée de tant de choses.
Je me figure la mer de verre, semblable à du cristal comme une chose très exaltante.
(Lire, par exemple en Apocalypse 3:5; 4:6–8; 7:15.)
Rien ne sera monotone au ciel. !

Merci Jésus de nous avoir rachetés.
Je proclame que le ciel est le véritable foyer de tout enfant de Dieu, et pour moi, car je suis enfant de Dieu. Amen.

Derek Prince

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Encouragements, Témoignages, Visions et Prophéties

Jésus revient

shofar5  COMME UN VOLEUR DANS LA NUIT… 
de David Wilkerson

Une chère chrétienne de Louisiane nous a écrit : “Dimanche dernier, notre pasteur a demandé des témoignages de ce que Dieu avait fait durant la semaine”. Son propre fils de cinq ans s’est levé et a dit : “j’ai fait un rêve la nuit dernière. Jésus m’a dit qu’Il revenait bientôt.” Le Saint-Esprit a utilisé cet enfant pour rappeler au peuple de Dieu une vérité glorieuse.
Malheureusement, notre génération en sait moins au sujet du retour de Christ que n’importe quelle génération dans le passé. La venue de Jésus est rarement prêchée dans les églises désormais. En fait, des multitudes de gens qui se proclament chrétiens ne veulent pas entendre parler de ce sujet. Pourquoi ?

La vie est bonne pour la plupart des gens, y compris les chrétiens et le point central, c’est de permettre aux bons moments de continuer. Tout comme la femme de Lot, de nombreuses personnes sont dominées par ce qu’elles possèdent. Elles sont devenues accroc aux choses de ce monde et, dans leur esprit, la venue de Jésus serait un élément perturbateur.

J’ai entendu certaines personnes à l’église se moquer de la possibilité d’un retour de Jésus à tous moments. Ils se moquent de l’idée qu’Il puisse revenir bientôt. En effet, il y a une doctrine qui prétend que le Seigneur en reviendra pas avant des milliers d’années. L’idée, c’est que l’Église va avoir tout ce temps pour évangéliser le monde et établir un nouvel ordre mondial avant que Christ revienne en tant que Roi.

L’apôtre Pierre nous parle de ces choses en disant : “dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, marchant selon leurs propres convoitises, et disant : Où est la promesse de son avènement ? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création” (2 Pierre 3:3-4).

Dieu adresse une parole tranchante à tous ces gens volontairement ignorants :
“Le jour du Seigneur viendra comme un voleur ; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu’elle renferme sera consumée” (2 Pierre 3:10).
.

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Encouragements, Témoignages

Il a pris ma Honte

sang de JésusJésus a porté notre ignominie, notre honte …  afin que nous puissions partager sa Gloire.

Quel est le contraire de la honte?
Je pense que sa plus proche antithèse est la gloire.
«Il convenait, en effet, que celui pour qui et par qui sont toutes choses, et qui voulait conduire à la gloire beaucoup de fils, élevât à la perfection par les souffrances le Prince de leur salut.»  (Hébreux 2:10)

Vous remarquerez que Jésus a conduit beaucoup de fils à la gloire.
Il a porté notre honte afin que nous puissions partager sa gloire.

Certains d’entre nous ont un passé honteux, rempli de choses que nous n’avons pas totalement surmontées, d’événements qui nous hantent et qui nous perturbent.
Ces pensées négatives et ces souvenirs douloureux sont des obstacles dans les moments de louange et d’adoration.

N’oublions donc pas Jésus, exposé nu sur la croix pendant trois heures, portant notre honte jusqu’au bout afin que nous puissions partager sa gloire pleinement.

Un jour, lors d’une conférence en Hollande, j’ai parlé de Jésus portant notre honte et une dame hollandaise m’a envoyé son témoignage en guise de réponse.
Dans son jeune âge, elle avait été abusée sexuellement, (violée par une bande de jeunes garçons), et elle avait aussi souffert de maltraitances sexuelles par la suite. Plus tard, elle s’est mariée, mais son mariage n’était pas heureux.
À cause de l’amertume profonde que son cœur abritait contre les hommes. Elle ne pouvait se débarrasser de la honte de ce qu’elle avait enduré.

Puis, le Seigneur avait fait quelque chose de merveilleux.

Assise toute seule dans sa chambre, elle avait eu une vision de Jésus sur la croix, complètement nu.
Elle avait pris conscience de deux choses: la première c’est qu’il avait porté sa honte, et la deuxième, qu’il était un homme.
Malgré son amertume contre les hommes, elle avait réalisé que c’était un homme qui avait payé le prix de sa honte.

N’est-ce pas magnifique !
N’oubliez pas que Jésus, nu sur la croix, était exposé aux quolibets et aux railleries des passants. C’était le but premier d’une crucifixion, et Jésus l’a enduré pleinement.

Merci Jésus, pour ton œuvre sur la croix.
Je proclame que Jésus a payé le prix de notre honte, car, il a porté mon ignominie afin que je puisse partager sa Gloire.  – Amen !

Derek Prince

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page