Publication

juin 2017
L M M J V S D
« Mai    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Listes Articles

Encouragements, Vie Chrétienne

tenir ferme dans la tempête

Le diable craint énormément la présence du Seigneur dans nos vies. Il tremble à la seule pensée d’une proximité entre un croyant et Jésus. Alors, quand ses hordes démoniaques te voient entrer dans la prière et t’approcher dans la présence de ton Père céleste, tout l’enfer prend note : “Le Seigneur est avec ce croyant. Il a obtenu la présence divine.
Que pouvons-nous faire contre lui, à présent ?”

Satan fera tout ce qui est en son pouvoir pour te dérober la présence du Seigneur. C’est pour cette raison qu’il fait tant de tentatives pour enliser ton âme dans les soucis concernant l’avenir.

Pour dire les choses simplement, l’Ennemi de ton âme veut drainer toutes tes forces. Il utilisera tout ce qu’il peut, même de “bonnes” choses, pour t’empêcher de passer du temps seul avec Jésus. Il sait que le temps que tu passes avec Christ te rend capable d’endurer la peur et l’anxiété, même dans les temps les plus angoissants.

Le monde entier est conscient du fait que nous affrontons des temps particulièrement difficiles et, en tant que chrétiens, chacun de nous affronte une question importante : “A quel point suis-je proche de Jésus en ce moment ?”

Je crois que, lorsque les choses sont ébranlées, le témoignage le plus puissant que puisse avoir un chrétien, c’est d’être complètement en paix. Pendant que le reste de la société panique – tombe en défaillance, et même dans certains cas meure de peur – le croyant qui prie va devenir de plus en plus fort. Il en sera ainsi parce que ce saint serviteur reçoit de plus en plus d’encouragement de la part du Saint-Esprit. La Bible parle de ce qui ne peut pas être ébranlé !

Si tu désires être capable de tenir ferme dans la tempête, le conseil de l’Écriture est simple : tu dois avoir la présence du Seigneur dans ta vie, quotidiennement.

Combien de temps de qualité passes-tu seul avec Jésus ?
Est-ce que tu t’approches de plus en plus de lui chaque jour ?
Pries-tu sans cesse – faisant silencieusement appel à Lui tout le long du jour et du soir ?
Il a promis d’entendre ton cri, même quand celui-ci est émis dans la faiblesse.

David Wilkerson                    

 

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Eglise & Missions, Témoignages, Visions et Prophéties

Quand la vision devient réalité

Une vieille femme de 90 ans de Valdres en Norvège a eu une vision de Dieu en 1968.
L’évangéliste Emmanuel Minos a eu des réunions (services) là où elle a vécu. Il a eu l’occasion de la rencontrer, et elle lui a dit ce qu’elle avait vu. Il l’a écrit alors, mais il a pensé que c’était si inintelligible qu’il l’avait mis dans un tiroir. Maintenant, presque 40 ans après, il comprend qu’il doit partager la vision avec d’autres.
La femme de Valdres était une chrétienne très alerte, digne de confiance, éveillée et crédible, avec une bonne réputation parmi tous ceux qui l’ont connue.

Voici ce qu’elle a vu :
«J’ai vu le temps juste avant la venue de Jésus et de la manifestation de la 3ème guerre mondiale. J’ai vu les événements avec mes yeux normaux. J’ai vu le monde comme un genre de globe et j’ai vu l’Europe, pays par pays. J’ai vu la Scandinavie. J’ai vu la Norvège. J’ai vu certaines choses qui auraient lieu juste avant le retour de Jésus, et juste avant que la dernière calamité ne se produise, une calamité d’un genre que nous n’avons jamais avant expérimenté.
Elle a mentionné quatre vagues :

1. « D’abord avant que Jésus vienne et avant que la 3ème guerre mondiale n’éclate il y aura une « détente » comme nous n’avons jamais eu avant. Il y aura la paix entre les super puissances dans l’est et l’ouest, et il y aura une longue paix. (Rappelez-vous, ceci était en 1968 où la guerre froide était à son plus haut niveau. E. Minos) dans cette période de paix là, ce sera le désarmement dans beaucoup de pays, aussi en Norvège et nous ne sommes pas disposés quand elle (la guerre) vient. La 3ème guerre mondiale commencera d’une manière que personne n’aurait prévue – et d’un endroit inattendu.

2. « Une tiédeur sans pareil s’emparera des chrétiens jusqu’à en tomber loin du christianisme vrai et vivant. Les chrétiens ne seront pas ouverts pour la prédication pénétrante. Ils ne voudront pas, comme dans des périodes plus tôt, accepter d’entendre parler du péché et la grâce, la loi et l’évangile, le repentir et la restauration. Là viendra un produit de remplacement à la place : le christianisme de prospérité (bonheur). « La chose importante sera d’avoir du succès, d’être quelque chose ; pour avoir des choses matérielles, choses que Dieu ne nous a jamais promises de cette façon. Les églises et les maisons de prière seront de plus en plus vides. Au lieu de la prédication à laquelle nous avons été préparés pour des générations – comme le fait de prendre votre croix et suivre Jésus, le divertissement, l’art et la culture envahiront les églises où il devrait y avoir eu des rassemblements pour LA REPENTANCE et LE RÉVEIL. Ceci augmentera nettement juste avant le retour de Jésus.

3. « Il y aura une désintégration morale que la vieille Norvège n’a jamais éprouvé. Les gens vivront ensemble comme mariés mais sans être mariés. (Je ne crois pas que le concept d’union libre existait en 1968 – E. Minos.) Beaucoup d’impureté avant le mariage, et beaucoup d’infidélité dans le mariage deviendront la norme commune, et cela sera justifié de chaque coté. Cela entrera même dans les cercles chrétiens et nous l’apprécierons – même le péché contre nature.

Juste avant le retour de Jésus il y aura des TV-programmes comme nous n’avons jamais expérimenté. (La TV était juste arrivée en Norvège en 1968. E. Minos)

« La TV sera remplie d’une telle violence horrible qu’elle enseignera des personnes comment assassiner et se détruire les uns les autres, et la vie sera peu sûre dans nos rues. Les gens copieront ce qu’ils voient. Il n’y aura pas seulement une station de TV, mais ce sera rempli de stations de TV(Elle n’a pas connu le mot « canal » que nous utilisons aujourd’hui. Par conséquent elle les a appelés des stations. E. Minos.)

la TV sera juste comme la radio où nous avons beaucoup de stations et elle sera rempli de violence. Les gens l’emploieront pour le divertissement. Nous verrons des scènes terribles de meurtre et de la destruction, et ceci s’étendra dans la société. Des scènes de sexe seront également montrées sur l’écran, la chose la plus intime qui n’a sa place que dans le mariage. « (J’ai protesté et j’ai dit, nous avons une censure qui interdit ce genre de chose. E. Minos.) Là la vieille femme a dit : «Cela se produira, et vous le verrez. Tout que nous avons eu avant sera foulé à terre, et les choses les plus indécentes passeront devant nos yeux.

4. «Les gens des pays pauvres envahiront l’Europe. (En 1968 il n’y avait pas une telle chose comme l’immigration. E. Minos.) Ils viendront également en Scandinavie – et en Norvège. Il y aura un si grand nombre d’entre eux que les gens commenceront à les détester et à devenir dur avec eux. Ils seront traités comme les juifs avant la deuxième guerre mondiale. Alors la pleine mesure de nos péchés aura été atteinte (J’ai protesté sur la question de l’immigration. Je ne l’ai pas compris à cette époque. E. Minos.)

Les larmes ont coulé des yeux de la vieille femme vers le bas de ses joues. « Je ne le verrai pas, mais vous vous le verrez.
Puis soudainement, Jésus viendra et la 3ème guerre mondiale éclatera.
Ce sera une guerre courte. » (Elle l’a vu dans la vision.)

« Tout ce que j’ai vu de la guerre auparavant n’est seulement qu’un jeu d’enfant comparé à celle-ci, et cela finira avec une bombe atomique nucléaire. L’air sera ainsi si pollué qu’on ne pourra plus respirer. Cela couvrira plusieurs continents, l’Amérique, le Japon, l’Australie et les nations riches. L’eau sera ruinée (souillée ?). Nous ne pourrons plus exploiter la terre.
Le résultat sera que seulement un reste demeurera. Le reste dans les pays riches essayera de se sauver vers les pays pauvres, mais ils seront aussi durs sur nous comme nous étions sur eux.

« Je suis si heureuse que je ne le voie pas, mais quand le temps approchera, vous devrez prendre courage et raconter ceci.
Je l’ai reçu de Dieu, et rien de ce que j’ai reçu ne va à l’encontre de ce que la bible enseigne. «
*  Celui qui a son péché pardonné et a Jésus comme Sauveur et Seigneur, est sauvé.

 

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Eglise & Missions, Encouragements

Les Soldats spirituels de Dieu

A chaque époque, Dieu a placé des intercesseurs aux premières lignes de la bataille contre les dominations et les principautés de Satan. Aujourd’hui, on peut trouver ces soldats spirituels dans tous les pays – et il y a une raison pour laquelle on les appelle des “combattants dans la prière.”
De nombreuses personnes qui nous écrivent décrivent la bataille spirituelle intense qui a lieu dans leur propre vie.

Un intercesseur de quatre-vingt-onze ans a écrit :
“Je me sens vidé, j’ai servi le Seigneur pendant si longtemps, avec tout ce qui m’est arrivé. Je suis faible dans mon corps après des années de souffrances, mais j’ai encore les soucis et les épreuves des autres constamment devant moi… Depuis que j’ai eu quatre ans, j’ai aimé et prié pour les autres. J’ai été un intercesseur tout au long de ces années. Je reprends le terrain que Satan essaye de me prendre en priant par l’Esprit et je reçois de nouvelles forces.”

Pendant une vie entière, ce saint a pris au sérieux l’exhortation de Jude :
“Pour vous, bien-aimés, vous édifiant vous-mêmes sur votre très sainte foi, et priant par le Saint-Esprit, maintenez-vous dans l’amour de Dieu” (Jude 20,21).

Le message pour ceux qui se trouvent dans cette bataille spirituelle est très clair :
“Édifiez-vous dans la foi. Maintenez-vous dans l’amour de Dieu.”
Note que Jude accompagne ces mots d’un avertissement : il faut prier par le Saint-Esprit.

Il nous est absolument impossible de nous édifiez dans la foi grâce à des forces ou à des capacités humaines.
Sans le Saint-Esprit, nous ne sommes pas capables de nous garder dans la connaissance et l’assurance de l’amour de Dieu pour nous.
Nous ne sommes absolument pas des adversaires à la hauteur des puissances des ténèbres !
Nous ne pouvons pas soulever le bouclier de la foi pour éteindre les traits enflammés de l’ennemi simplement en décidant de le faire.
Nous avons besoin de l’Esprit de Dieu pour qu’Il nous rende capable de toutes ces choses.

 

David Wilkerson

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Encouragements

Parlez aux Renards qui rongent votre vie ...

Une fois que tu décides de mettre les choses en ordre dans ta vie, ne sois pas surpris si l’Ennemi vient et te dis que tu n’y arriveras pas.
Même Jésus a dû affronter ces mensonges, mais Il savait qu’il ne s’agissait que d’un renard essayant de détruire le fruit de la vigne que Dieu Lui avait donnée.
L’Écriture nous parle d’une fois où “quelques pharisiens vinrent lui dire : Va-t’en, pars d’ici, car Hérode veut te tuer”
Il leur répondit : Allez, et dites à ce renard : Voici, je chasse les démons et je fais des guérisons aujourd’hui et demain, et le troisième jour j’aurai fini” (Luc 13:31-32).
“J’aurai fini” signifie ici qu’Il aura atteint Son but.
Le diable essayera sans le moindre doute de te détourner de ta course, en disant :
“Ce chemin est trop dur pour toi. Prends-en un qui soit plus facile. Tu n’as pas à faire les choses à la manière de Dieu !”
Mais note bien la réponse de Jésus : “Non, je chasse des démons et la guérison coule à flot. Et le troisième jour, j’atteindrai mon but par la puissance de Dieu !”
Tu as aussi le pouvoir de parler aux renards dans ta vie :
“Je ne vais plus te tolérer dans ma vie ! Par la grâce de Dieu, je me débarrasse de toi. La puissance de confronter le mal m’a été donnée et la guérison coule dans ma vie.
Je ne veux pas emmener avec moi une chose qui se désignerait elle-même sous le nom de christianisme, mais qui exhalerait une mauvaise odeur à chaque fois que je passe.
Non, je veux apporter la douce présence de Dieu avec moi, partout où je vais !

Je vais terminer mon voyage et je vais atteindre le plein potentiel de ce que ma vie est appelée à être !
Aucun petit renard ne me détournera du plan que Dieu a pour ma vie !
Parle aux renards
et fais ensuite confiance au Seigneur pour obtenir Sa grâce et Sa provision
Carter Conlon

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Bible, Enseignements, Guérisons et Miracles

L’Esprit de Dieu est créateur et guérisseur

Une création miraculeuse Mon corps est pour le Seigneur, et le Seigneur est pour mon corps.
Nous connaissons ce qui personnifie l’homme intérieurement, son âme et son esprit, mais ne fermons pas les yeux sur le fait que le corps de l’homme est également une création miraculeuse et merveilleuse de Dieu.
Beaucoup de chrétiens ne prennent pas assez de soin ni ne portent une attention suffisante à leur propre corps.
Avant que le souffle n’entre dans ce corps de poussière, il n’était que poussière, ni plus ni moins. Il est devenu un corps physique vivant et fonctionnel, avec toutes ses parties, organes et membres par une opération miraculeuse du Saint-Esprit.
Considérez l’œil humain. J’ai vu un jour un programme de télévision où la Société Américaine des Ophtalmologistes présentait des informations fascinantes. Si je me souviens bien, ils disaient que l’œil humain contenait plus de trois millions de particules fonctionnelles.
Qui donc a amené cela à la vie? Le souffle de Dieu. Tous nos muscles, nos nerfs et nos glandes, toutes les fonctions physiologiques de notre corps, trouvent leur origine dans le souffle instillé par Dieu. C’est ce qui a transformé la poussière en un organisme physique fabuleux.
Une fois que vous avez saisi cette vérité, le miracle de la guérison devient logique.
Qui donc peut réparer, restaurer et, si besoin est, recréer le corps au mieux si ce n’est celui qui l’a formé initialement ? L’Esprit de Dieu est créateur et guérisseur.
J’ai eu le privilège d’assister à des miracles créateurs de Dieu où des os manquants ont été restaurés.
Un jour j’ai demandé la prière de la part d’une petite fille de San José, en Californie, dont la sœur aînée était née avec un os manquant dans la partie supérieure de chaque jambe. Le résultat de la prière fut que Dieu créa les os.
Je ne prétends pas que cela soit simple, mais c’est tout à fait plausible lorsque l’on comprend les origines du corps humain. Il n’était qu’une forme faite de poussière avant que l’Esprit de Dieu se répande sur lui et en produise un organisme complexe que son créateur peut guérir.
Merci Seigneur de m’avoir donné mon corps. Je suis une création miraculeuse et merveilleuse de Dieu et je proclame que mon corps est pour le Seigneur, et que le Seigneur est pour mon corps. Amen.
Derek Prince
Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Bible, Eglise & Missions, Enseignements

au dieu inconnu

“LE DIEU INCONNU” 

 

Personne ne peut nier que le monde existe. Mais d’où est-il venu ?
«Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre » (Genèse 1.1).

La question à poser ensuite pourrait être: « Quel dieu ? »
Un seul Dieu créa-t-il le monde ou bien le monde fut-il créé par une multitude d’êtres divins ?
En Actes 17 se trouve un passage merveilleux traitant du Dieu qui créa l’univers.

Paul s’adressait à un groupe de philosophes païens à Athènes, l’une des villes les plus idolâtres dans l’histoire du monde.
C’était une ville « pleine d’idoles » (Actes 17.16). Les hommes d’Athènes «ne passaient leur temps qu’à dire ou à écouter des nouvelles » (Actes 17.21) Les citoyens d’Athènes s’efforçaient de rester suffisamment bien informés des actualités pour pouvoir en parler avec quiconque.

Un Romain de l’antiquité dit qu’il était plus facile de trouver un dieu à Athènes que de trouver un homme. En parcourant les rues de cette ville historique il serait difficile de ne pas remarquer les diverses idoles érigées en honneur des différents dieux. Il y avaient à Athènes un dieu pour chaque chose. Ses citoyens, pourtant, se rendaient compte qu’ils auraient pu oublier un dieu. Ils érigèrent donc un autel en mémoire de celui qu’ils auraient oublié.
En traversant la ville Paul vit l’autel érigé en mémoire du «Dieu inconnu
C’était ce Dieu oublié que Paul voulait leur exposer.
Le vrai Dieu vivant ne demeure ni sur un piédestal ni dans un temple fait de main d’homme.
Dieu créa toutes choses et il vit partout.
« Où irais-je loin de ton esprit, et où fuirais-je loin de ta face ?
Si je
 monte aux cieux, tu y es; si je me couche au séjour des morts, t’y voilà.
Si je prends les ailes
 de l’aurore, et que j’aille habiter à l’extrémité de la mer,
là aussi ta main me conduira, et ta droite
 me saisira» (Psaume 139 .7-10).
Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi Dieu créa le monde et les hommes tels qu’il les a faits?
Il le fit afin «Dieu a fait cela pour que les gens le cherche.
Même s’ils ont des difficultés pour le chercher, ils vont peut-être le trouver.
En réalité, il n’est pas loin de chacun de nous.
C’est par lui que nous vivons, que nous nous déplaçons et que nous avons la vie. 
» (Actes 17.27,28).

Nous sommes là pour servir le seul vrai Dieu.
Dieu se met en colère quand nous adorons d’autres dieux, car ils n’ont rien fait pour nous.
Esaïe déclare que les idoles sont sans force car elles sont faites par l’homme au lieu d’avoir fait les hommes (Esaïe 44.12-17; 46.3-7).
Même les Athéniens reconnaissaient que les hommes sont des enfants de Dieu (Actes 17.28).

Ceci étant, que serions-nous si nous adorions un dieu fait d’or, de pierre ou des bois ?
En diminuant Dieu nous nous diminuons nous-mêmes.
Nous devons élever Dieu dans nos vies à la place qui lui convient. Il est l’Etre Suprême.

Il n’y a pas un autre Dieu et il n’y a pas d’excuse pour ceux qui ne croient pas en lui.
«En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité,
se voient comme à l’oeil
 quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables» (Romains 1.20)

Mais si je crois réellement en Dieu, alors je dois agir en conséquence.
Comment une personne peut-elle croire réellement que Dieu existe et qu’il créa toutes choses, et refuser de chercher à lui plaire?
Il est étonnant de considérer la peine que nous nous donnons pour plaire aux soi-disant «dieux» de ce monde tandis que nous refusons de faire quoi que ce soit pour le seul vrai Dieu. Qui est plus digne que Dieu de recevoir notre amour et dévouement?

«Ecoutons la fin du discours: crains Dieu et observe ses commandements. C’est là ce que doit tout homme.
Car Dieu amènera
 toute oeuvre en jugement, au sujet de tout ce qui est caché, soit bien, soit mal » (Ecclésiaste 12.13,14).

Ainsi donc, je dois vivre de telle manière à être agréable à Dieu afin de me tenir victorieux devant lui dans l’éternité.
Dieu a non seulement créé, l’homme, mais il continue de le soutenir. Et il nous soutient non seulement sur le plan physique, mais sur le plan spirituel aussi.
Dieu reconnaît que le côté spirituel de l’homme est plus important que son côté physique parce que l’homme spirituel vivra pour toujours. A cause de son amour pour l’homme, Dieu a pourvu le nécessaire pour le salut éternel de son âme.
«Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle» (Jean 3.16).

Notre Dieu aimant a pourvu le salut, mais nous devons faire quelque chose afin d’obtenir ce salut.
On peut pourvoir à un animal de l’eau à boire, mais pour qu’elle lui soit bénéfique, il doit en boire.
Afin que j’obtienne le salut, moi aussi, je dois faire quelque chose.
Je dois croire au seul Dieu et l’aimer de tout mon coeur. Je dois croire également qu’il a envoyé son Fils, Jésus-Christ, afin qu’il soit mon Sauveur. Je dois accepter de confesser cette foi et parler de Christ aux autres.
En plus, je dois accepter de me repentir, de changer mon ancienne manière de vivre.
Je dois naître de nouveau (Jean 3.3-5), ce qui veut dire que je dois être baptisé (immergé dans l’eau) pour la rémission de tous mes péchés. Ainsi je peux devenir enfant du seul Dieu et avoir l’espérance d’une vie avec lui pendant toute l’éternité.

Pourquoi passer votre vie à servir une idole morte qui n’a rien fait pour vous et qui en plus ne pourra jamais rien faire pour vous?
Pourquoi ne pas vivre pour le seul vrai Dieu vivant ?
Pourquoi ne pas vivre de la manière que Dieu veut que vous viviez afin d’être avec lui pour l’éternité ?

Ronnie Lowe

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Encouragements, Guérisons et Miracles

Sainteté ou guérison

Par le sang de Jésus, je suis sanctifié,
rendu saint, mis à part pour Dieu.

Nous pouvons parler d’un renouveau authentique lorsque les gens démontrent plus d’intérêt à se rendre saints qu’à être guéris.

Notre ordre de priorités est aberrant. Si nous voulions organiser une réunion de guérison, les gens afflueraient en masse mais si nous souhaitions enseigner la sainteté, le niveau d’assistance baisserait sensiblement.
En réalité, la sainteté est bien plus importante que la guérison.

La guérison est temporaire et ne vous sera utile que dans la vie ici-bas.
Merci Seigneur pour cela.
Mais la sainteté est éternelle, elle vous accompagnera pour toujours dans les cieux.
La puissance du Saint-Esprit doit œuvrer pour transformer notre sens des valeurs.

«Et maintenant je vous recommande à Dieu et à la parole de sa grâce,
à celui qui peut édifier et donner l’héritage avec tous les sanctifiés.» (Actes 20:32)

L’héritage est pour ceux qui ont été sanctifiés.
Ce passage dit que la parole de Dieu peut vous amener dans cet héritage.
Cependant, sous la Nouvelle Alliance, comment peut-on parvenir à la sainteté de la meilleure façon, selon Dieu?

Jésus a mandaté Saul de Tarse (qui plus tard est devenu Paul), lorsqu’il s’est révélé à lui, il lui a dit:
«Je t’ai choisi du milieu de ce peuple et du milieu des païens, vers qui je t’envoie, afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu’ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de satan à Dieu, pour qu’ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et l’héritage avec les sanctifiés.» (Actes 26:17–18)
Nous pouvons être sanctifiés en observant toutes les règles de l’Ancien Testament, si nous les observons toutes à la fois.
Encore une fois, cela est impossible à des êtres humains pécheurs.
L’autre façon est totalement différente, il ne s’agit pas d’observer une multitude de règles mais d’avoir foi en Jésus.

Merci Seigneur pour le sang de Jésus.
Je proclame ma foi en Jésus-Christ, en affirmant que par le sang de Jésus, je suis sanctifié, rendu saint et mis à part pour Dieu. Amen.

Derek Prince

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Encouragements, Enseignements

LE MURMURE DIVIN

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand tu es enfermé avec Dieu dans la prière,
le Saint-Esprit te conduit toujours à la Parole révélée de Dieu
.
Christ est la Parole vivante et Il construira ta foi.

Il nous a été ordonné :

“Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable…
C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour,
et tenir ferme après avoir tout surmonté… prenez aussi… l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu”  (Ephésiens 6).

Souvent, quand tu reçois une instruction claire de la part du Seigneur, le Saint-Esprit te dirige vers un passage de l’Écriture en murmurant à ton esprit que tu devrais le lire. Alors, la Parole de Dieu te parle directement, te disant comment sortir de ta crise.

Beaucoup de personnes qui lisent ce message sont dans une situation qui requiert une parole de la part de Dieu.
Personne sur Terre ne peut vous aider et la seule façon de sortir de ta crise est de rester dans la présence de Christ jusqu’à ce qu’Il te donne des instructions !
Il doit te dire comment t’en sortir : quoi faire, quand agir.
Le minutage du Saint-Esprit est toujours parfait – ni trop tôt, ni trop tard.

Bien-aimé, tu n’as pas à t’inquiéter au sujet de ton épreuve.
Dieu est fidèle pour répondre à tous tes besoins et à toutes tes requêtes, alors quand tu pries, dis simplement :
“Seigneur, je ne viens pas simplement pour voir mes besoins satisfaits mais aussi pour répondre à Ton besoin.”

Nous avons été créés pour la communion avec Lui, même dans nos moments les plus difficiles.
Aimes-tu être avec Lui ?  ..  Le préfères-tu à tous les autres ?
Je suis certain que ton cœur crie : “Jésus, Tu es le plus grand plaisir de mon âme et j’aime Ta compagnie.”

Je prie que Dieu puisse mettre en chacun de nous un cœur qui n’est pas facilement chassé hors de Sa présence.
Que nous puissions prier à travers toutes nos épreuves et écouter attentivement le Saint-Esprit dans nos moments secrets de communion.

David Wilkerson.

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Encouragements, Guérisons et Miracles

Ne vous inquiétez de rien

“Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ” (Philippiens 4:6-7).

Quand j’ai relu ce passage récemment, j’ai été frappé par une chose que je n’avais jamais vue auparavant.

Paul nous ordonne de cesser de nous inquiéter et d’aller vers Dieu avec des prières et des supplications.
Puis, nous devons Le remercier pour Sa réponse.
Mais Paul ne dit rien au sujet de recevoir une délivrance, un mot de direction, des miracles ou la guérison.
Non, il dit que nous recevons un cadeau… la paix de Dieu.

Dieu répond à toutes nos requêtes et nos supplications avec le don de Sa paix :
“La paix de Dieu gardera vos cœurs et vos pensées.”
En d’autres termes, la première réponse de Dieu à toutes les prières et à tous les cris de nos cœurs est Sa paix !

Tous les gens qui prient ont une chose en commun :
peu importe à quel point nous nous sentons mal en entrant dans notre lieu secret, nous en ressortons remplis de Sa Paix.
Dieu s’est limité Lui-même selon sa propre façon de gouverner, qui est connue comme étant la providence de Dieu.
Il agit ici et là, préparant les cœurs des gens et orchestrant les événements, mais jusqu’à ce que Sa providence œuvre pour répondez à notre prière, Il dit : “Je ne vais pas te donner ce dont tu penses avoir besoin mais ce que dont Je sais que tu as besoin – la paix de l’esprit et du cœur.”

Beaucoup d’entre nous luttent avec le Seigneur dans la prière.
Nous Lui faisons nos demandes avec force de larmes, nous martelons la porte du Ciel, nous proclamons chaque promesse. Mais tandis que les jours, les semaines, les mois passent, nous commençons à nous demander :
“Pourquoi ne m’écoutes-Tu pas Seigneur ?
Qu’est-ce qui bloque ma prière ?
Qu’est-ce que j’ai fait pour T’attrister ou Te déplaire ?”

adda

Le fait est que Dieu nous a déjà dit :

Voici Ma paix et elle surpasse toute intelligence.
Prends-la et laisse-la régner dans ton cœur
pendant que Je fais concourir toutes choses à ton bien.”

 

 

 

David Wilkerson

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Eglise & Missions, Enseignements

POURQUOI LA SOUFFRANCE CHEZ LES CHRÉTIENS ?

oreilles

Pourquoi la souffrance chez les chrétiens ?
Comment ne pas se révolter contre Dieu devant des épreuves qui mènent certains au désespoir ? Cette question montre à l’évidence que l’on tient Dieu pour le vilain responsable de toutes nos épreuves, qui nous amènent à désespérer. N’oublions pas que parfois nos difficultés proviennent de nos propres désobéissances à Dieu, ce dont nous avons à nous repentir. Mais ce n’est, bien sûr, pas toujours le cas.

Si l’on est dans le désespoir, c’est précisément parce qu’on accuse Dieu d’injustice, au lieu de comprendre que les épreuves que nous traversons ne sont pas là pour nous détruire, mais pour nous éduquer. Que nous nous en servions pour nous détruire nous-mêmes est une autre affaire, et c’est ce que nous faisons en accusant Dieu.

Pour enrichir notre vie spirituelle, Dieu permet parfois que nous fassions des expériences douloureuses. Ce n’est pas qu’il aime à nous faire souffrir, mais il y a des choses que nous ne pouvons apprendre que par l’épreuve et la souffrance. Jésus lui-même a dû passer par là :

« [Jésus] a appris, bien qu’il fût Fils, l’obéissance par les choses qu’il a souffertes » (Héb. 5.8)

Nous avons un exemple magnifique dans l’histoire de Joseph (Relisez Genèse, chapitres 37 à 50). Il fut rejeté et abandonné par ses frères, vendu comme esclave, accusé faussement. Mais parce que son cœur était droit devant Dieu, il n’a pas laissé l’amertume et la haine emplir son âme. Quand, devenu le plus haut dignitaire d’Égypte après le Pharaon, il tiendra ses frères à sa merci, il n’aura aucune pensée de vengeance, mais verra le plan de Dieu dans chaque détail de sa vie, aussi douloureux soit-il. Il leur dira :

« Approchez-vous de moi. Et ils s’approchèrent. Il dit : Je suis Joseph, votre frère, que vous avez vendu pour être mené en Égypte. Maintenant, ne vous affligez pas, et ne soyez pas fâchés de m’avoir vendu pour être conduit ici, car c’est pour vous sauver la vie que Dieu m’a envoyé devant vous. Voilà deux ans que la famine est dans le pays ; et pendant cinq années encore, il n’y aura ni labour, ni moisson. Dieu m’a envoyé devant vous pour vous faire subsister dans le pays, et pour vous faire vivre par une grande délivrance. Ce n’est donc pas vous qui m’avez envoyé ici, mais c’est Dieu ; il m’a établi père de Pharaon, maître de toute sa maison, et gouverneur de tout le pays d’Égypte. » (Gen. 45.4-8)

Une telle grandeur d’âme ne peut s’acquérir sans passer par le creuset de l’épreuve ! (Lisez aussi : 1 Pi. 1.3-9 ; 2 Cor. 4.17-18).

Les apôtres Jacques et Pierre vont même jusqu’à considérer les épreuves comme un sujet de joie :

« Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience. Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son œuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien. » (Ja. 1.2-4)

« Bien-aimés, ne soyez pas surpris, comme d’une chose étrange qui vous arrive, de la fournaise qui est au milieu de vous pour vous éprouver. Réjouissez-vous, au contraire, de la part que vous avez aux souffrances de Christ, afin que vous soyez aussi dans la joie et dans l’allégresse lorsque sa gloire apparaîtra. » (1 Pi. 4.12-13)

Comment peut-on, sans être masochiste, se réjouir des épreuves ? Tout simplement en ne laissant pas le Diable nous convaincre que Dieu n’est pas bon, puisqu’il nous laisse souffrir. Vous ne penseriez même pas cela de votre dentiste !

L’A. B. C. de la foi chrétienne, c’est de croire que Dieu est parfait en tout, et qu’il sait ce qu’il fait. La Religion nous l’a souvent présenté comme un Père Fouettard, prêt à chaque instant à nous punir, alors qu’il est un Père bon et miséricordieux, qui ne veut que le bien de ses enfants. Faisons lui donc confiance, car il en est digne !

Jean-Claude Guillaume
Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2017 – www.topchretien.com

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page