Publication

novembre 2017
L M M J V S D
« Oct    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Listes Articles

Bible, Encouragements, Enseignements

Confesser les bonnes choses

Confesser les bonnes choses …
Demeurons fermes dans la foi que nous professons.

Je peux illustrer la «confession» par un livre Ne craindre aucun mal (Fear no evil), écrit par Natan Sharansky, un refuznik juif. Sharansky n’était pas chrétien, mais le KGB l’a tout de même arrêté et lui a fait vivre un enfer pendant neuf ans.

Lorsque j’ai lu son histoire, j’ai vu dans les actes du KGB une démonstration des plus frappantes de satan et de ses tactiques. En Natan Sharansky, j’ai reconnu la manière de vaincre. C’était un joueur d’échecs chevronné et il avait décidé d’affronter le KGB comme un adversaire aux échecs. En gardant un coup d’avance.

Même s’il n’avait pas foi en un Dieu personnel, il connaissait le concept de Dieu à travers ses racines juives. Beaucoup de prières juives commencent par «Oh! Eternel notre Dieu, roi de l’univers.» Enseignant lui-même l’hébreu, il décida d’écrire une prière qu’il pourrait répéter chaque fois qu’il en aurait besoin.
C’était une requête pour que Dieu l’accompagne, protège sa famille et le ramène en Israël. Chaque fois qu’il subissait des pressions, par exemple en attendant un interrogatoire, il répétait cette prière plusieurs fois. Il l’a répétée dix fois par jour pendant neuf ans, ce qui au total se monte à plus de trente mille fois! Combien de chrétiens répéteraient la même prière trente mille fois?

L’un des objectifs du KGB était de pousser Sharansky à formuler la mauvaise confession. Il lui suffisait de dire qu’il était un traître, et ils le relâcheraient. Mais, il a refusé. La bataille a fait rage pendant neuf ans.
En se cramponnant à la bonne confession et en réitérant la bonne prière, il a gagné. Il a immigré plus tard à Jérusalem, victorieux.

Combien j’ai été impressionné par les tactiques de satan! Il utilise toutes formes de pressions, toutes sortes d’incitations, toutes sortes de mensonges; tout cela dans un seul but: nous pousser à formuler la mauvaise confession.
Cependant, en renouvelant sans cesse la bonne confession, nous le mettons en échec.

Merci Jésus d’être le souverain sacrificateur de la foi que nous professons.
Je proclame que nous mettons en échec notre ennemi en maintenant la bonne confession.
Je demeurerai ferme dans la foi que je professe. Amen.

Derek Prince.

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Encouragements

La souffrance

J’ai lu de nombreuses biographies de missionnaires, depuis l’Histoire ancienne jusqu’à notre époque.
On pourrait penser que ces gens précieux, tellement utilisés par Dieu, vivraient constamment des histoires d’amour, de puissance et de joie.
Ce n’est pas le cas. Leurs histoires sont marquées par la souffrance, le découragement et même la traîtrise – des histoires qui ne sont pas faites d’aventures, mais de larmes.

Si nous sommes sincères dans notre désir de connaître les forces qui produisent la sainteté, nous devons nous rendre dans le jardin de Gethsémané….

Chaque véritable homme ou femme de Dieu connaîtra sa coupe de souffrance.
Le ministère de Jésus tout entier a été de faire la volonté de Son Père.
En effet, pendant trois ans, tout ce qu’Il a fait pointait vers le Calvaire.
Bien-sûr, à Gethsémané, Il a effectivement crié :
“Ô Dieu, si cela est possible, délivre-moi de ce fardeau.
Il est trop lourd pour moi. Je préférerais ne pas l’affronter.”

Je ne sais pas quelle peut-être ta coupe de souffrance… ?

Certains chrétiens ont prié pendant des années pour être délivrés de la leur.
Ne te méprends pas, je crois en la guérison. Mais je crois aussi dans les afflictions qui guérissent.
David atteste : “avant que je fusse affligé, j’errais; mais maintenant je garde ta parole” (Psaumes 119:67 version Darby).

Nous ne pouvons pas nous permettre de penser que toutes les souffrances et toutes les épreuves sont des attaques du diable.
Ni que ces épreuves signifient que nous avons des péchés dans notre vie et que Dieu est en train de nous juger.

David nous dit les choses différemment. S’il n’avait pas été affligé, il n’aurait pas recherché le Seigneur.

David Wilkerson.

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Encouragements, Enseignements

LA CONFIANCEen JÉSUS

L’Ennemi vient gronder comme une déferlante contre les saints qui n’ont aucune part avec les ténèbres.

Satan peut leur donner l’impression que tout s’effondre dans leur vie : leurs prières semblent bloquées, le Ciel semble de plomb et ils endurent des épreuves de tous les côtés.
Dans de tels moments, leur cœur peut leur murmurer des condamnations :
“Tu manques de foi. Si seulement tu croyais avec davantage de droiture – si tu étais plus proche de Jésus, si tes pensées n’étaient pas si mauvaises – rien de cela ne t’arriverait. Tu serais au top, comme ceux que tu vois autour de toi. Tu te réjouirais dans l’abondance et tu entendrais Dieu te parler clairement.”

Il n’en est pas ainsi !
Ceux dont il est parlé dans Hébreux 10, qui ont subi des attaques,
avaient une foi véritable qui s’approche “avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi” (Hébreux 10:22).
En effet, ils sont désignés dans cette épître comme les “frères saints” (voir Hébreux 3:1).
L’auteur savait qu’il y avait une guerre pour leur cœur au milieu de grandes afflictions.

Pour dire les choses simplement, l’objectif principal de Satan est d’éteindre la lumière d’un chrétien, de l’obscurcir ou de la supprimer entièrement.
Montre-moi un chrétien qui sort soudain des ténèbres spirituelles, déboulant dans la lumière de Christ, Sa sainteté et Sa pureté et je te montrerai quelqu’un qui va bientôt connaître le combat de sa vie.

Est-ce ton cas ? Endures-tu un grand combat en ce moment ?
Bien-aimé, ce n’est probablement pas à cause du doute ou du péché, mais à cause de la lumière que tu as embrassée.
La lumière produit la confiance en Jésus et, plus tu reçois de lumière, plus tu te confies en Lui.

C’est ta confiance en Christ que Satan est déterminé à couler.
Il a braqué les puissances de l’enfer sur toi pour t’attirer au fond dans la peur et l’incrédulité.
Mais même en cet instant, Dieu garde un grand intérêt à tout ce qui concerne ta vie :
ton travail, ta famille, tes enfants, tes relations, ta santée.
Il s’en préoccupe vraiment ; tu as beaucoup d’importance à Ses yeux.

David Wilkerson

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Encouragements, Enseignements

Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu


IL NE NOUS LAISSERA JAMAIS
David Wilkerson

“Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable” (Ephésiens 6:11).

Des croyants de ce pays déchiré par la guerre qu’est l’Irak témoignent :
“Les temps difficiles ne viennent pas – pour nous, les temps difficiles sont là depuis des années.”

Ils ont connu des temps difficiles depuis des générations et ils ont appris à s’accrocher à la foi. Parce qu’ils ont revêtu toutes les armes de Dieu, ils sont équipés pour tenir ferme face au mal et prêcher l’évangile à ceux qui les entourent.

Je crois sincèrement que la grande majorité des disciples dans le monde d’aujourd’hui subissent les attaques de l’enfer, endurant des situations diaboliques, apparemment sans espoir.

Et toi ? Si tu n’affrontes pas en ce moment un test de foi, je t’invite à être extrêmement reconnaissant. Mais reste humble et prudent afin que tu ne te vantes pas de ta propre force ni de ta foi.

Satan attend que celui qui est testé soit fatigué, drainé de toute force et endurance. Il attend jusqu’à ce qu’aucune prière ne reçoive de réponse, jusqu’à ce que tout semble désespéré et que nous soyons arrivés au bout de nos ressources.

C’est arrivé à Pierre quand il a regardé son Maître être humilié devant le Sanhédrin (voir Matthieu 26:57-58).
C’est arrivé à Job quand il a été obligé de subir et réfléchir à la perte de tout ce qui lui était cher.

Des questions ont commencé à s’élever : “Seigneur, où es-Tu ? Pourquoi mes prières ne reçoivent-elles aucune réponse ?”
Sois prudent parce que c’est à ce moment précis que Satan va implanter son terrible mensonge : “Dieu t’a rejeté. Il ne t’entend pas.”

Pourtant, Dieu ne t’a pas rejeté – et Il ne le fera jamais.
Il nous a ordonné d’être prêts en revêtant toutes les armes de Dieu et alors Il nous assure qu’Il ne nous laissera jamais.
“Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde” (Matthieu 28:20).
En ce moment même, Il te dit : “Je ne te laisserai jamais.”

.

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Un moment avec Jésus

Recherche-moi

Un moment avec Jésus – 25 juillet – Recherche-moi !

Lorsque tu écoutes le chant des oiseaux qui s’appellent et se répondent mutuellement, écoute aussi les paroles d’amour que je t’adresse.
Je te parle continuellement par l’intermédiaire de ce que tu vois, des bruits, des pensées, des impressions, des textes.
Il n’a aucune limite à la diversité des moyen que je peux employer pour communiquer avec toi.
Si tu es déterminé(e) à me trouver dans la journée, tu découvriras que le monde déborde de ma présence.

Tu peux non seulement me trouver dans la beauté de la création et dans le chant des oiseaux mais aussi dans les tragédies et les visages remplis de souffrance.
Je peux me saisir des tristesses les plus profondes et les transformer en bien.

Recherce-moi et recherche mes messages, aujourd’hui.
« Tu me chercheras et tu me trouveras, parce que tu me chercheras de tout mon cœur. »

Jérémie 29.13 – «Vous me chercherez, et vous me trouverez.
Oui, je le déclare, moi, le SEIGNEUR : si vous me cherchez de tout votre cœur, je me laisserai trouver par vous. »

Sarah Y.

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Encouragements, Enseignements

Grandir en Jésus - La sincérité

Sincérité… Jésus parle de l’importance de notre caractère

27 juillet 2015 – Paroles de Jésus à Sœur Clare (traduites par Justine)

Ce matin le Seigneur avait un message pour nous sur la sincérité.
J’ai été cherché le mot : la qualité d’être libre de prétention, de tromperie ou d’hypocrisie. Honnêteté, authenticité, vérité, intégrité, fiabilité, simplicité, ouverture.

Le Seigneur a commencé : « Une des choses que Je préfère dans un de Mes vaisseaux est la sincérité. Il y a une vibration qui accompagne la vérité, elle est très subtile mais puissante, comme il a été dit : ‘La vérité porte sa propre onction.’ Quand quelqu’un dit la vérité, cette vibration pénètre profondément dans le cœur de cette âme. Elle s’y loge, ne la quitte jamais et devient une partie de cette personne. »

« Je souhaite que tous Mes vaisseaux soient sans prétention et soient sincères, mais c’est coûteux. Dès l’enfance on vous apprend à cacher vos faiblesses, à donner l’impression d’être fort, parfait, sans défaut. Cela a pour effet de construire des murs d’aliénation et de faux-semblants pour protéger l’homme intérieur qui est vulnérable, tendre et doux. C’est un mécanisme de survie sociale qui n’a absolument aucune utilité dans Mon royaume sur terre. Vous n’êtes pas des dieux, vous êtes des humains avec des défauts et quand vous les cachez vous empêchez avec votre affectif, toute croissance spirituelle en vous-même mais aussi chez les autres. »

« Quand nos défauts sont exposés au monde, cela nous oblige à travailler dessus. Ils ne seront pas tolérés par les autres, dans le sens où ils peuvent continuer à faire des dégâts et leur être préjudiciables. J’en parle ouvertement et Je vous demande de faire de même. S’il n’y a pas de solidarité entre les personnes, vous devenez des îlots impénétrables, cachés, obscurs, honteux, obtus et fermés. C’est l’état de la société maintenant, mais pas dans les cieux. Au paradis, toutes les pensées sont ouvertes et visibles de tous parce que la compassion abonde et la charité se précipite pour réconforter ceux qui en manquent. »
Mais, Seigneur, j’ai croyais qu’au paradis nous n’avions pas de défauts ?  Continuer la lecture Grandir en Jésus – La sincérité

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Encouragements, Enseignements

origine de votre affliction

Jésus explique… C’est la vraie origine de votre affliction

21 octobre 2016 – Paroles de Jésus à  Clare – (traduites et lues par Justine)

Eh bien, précieux ‘Bien aimés’, il semble que nous ayons une nouvelle leçon de guerre spirituelle pour aujourd’hui, car le Seigneur Jésus m’a demandé de partager avec vous ce que j’ai appris tandis que nous (Ezekiel et moi) étions la cible d’attaques.
Alors je vais partager cela avec vous…
Je veux que vous sachiez que les attaques contre nous vont aller crescendo. Le Seigneur nous met en garde.
Donc, la solution n’est pas juste d’attendre la fin de la tempête que de meilleurs jours arrivent.
Non, la solution est de prendre l’autorité sur ces forces extérieures et ces graines d’amertume démoniaques qui sont envoyées pour pénétrer nos cœurs et prendre racine.
Certains pensent qu’un sort ne peut pas atterrir sur un Chrétien. Eh bien, ce n’est pas notre expérience.
C’est ce que nous voyons. Si je ne marche pas dans une vertu, une charité et une patience surnaturelles, je peux réagir à quelque chose via ma chair.
Voici deux exemples…

Comme je l’avais expliqué, j’ai subi une attaque contre ma concentration et mon temps consacré à ce canal (notre chaîne YouTube Heartdwellers francophones).

Des sorts nous sont envoyés chaque jour, parfois plusieurs fois par jour. J’ai découvert qu’ils flottent dans l’air jusqu’au moment où je les rend opérants par mon manque de vertu.
Donc disons qu’au lieu d’exprimer un amour fraternel, je me mette en colère. Eh bien ce démon de colère avec une graine d’amertume a alors la permission d’atterrir, et la graine d’amertume qui va grossir et bien profiter va pénétrer en profondeur mon cœur.
Donc le principal est que, si nous sommes la cible d’un sort de colère et de jalousie, nous sommes en sécurité jusqu’au moment où nous nous énervons et devenons jaloux, alors le sort peut atterrir.

Je suis devenue consciente de ces deux sentiments négatifs et je m’en suis repentie, mais c’était déjà trop tard, la graine d’amertume avait déjà pris racine dans mon cœur.
Mais selon ma compréhension de la chose, si à la seconde même où vous ressentez de la colère ou de la jalousie – ou n’importe quelle autre émotion charnelle – si à la seconde même vous ne vous repentez pas et ne demandez pas au Seigneur de retirer ça, un jour plus tard c’est trop tard. Alors vous avez besoin d’une prière spéciale pour retirer cela.

Et vous savez, dans le passé, j’ai vu de nombreuses fois le Seigneur me placer sur un billard et pratiquer la chirurgie sur moi. Et je n’ai jamais compris tout à fait ce que cela signifiait. Mais maintenant j’ai compris.

En l’occurrence un sort a été jeté. Je me suis mise en colère ; il a atterri.
J’étais infectée par des démons de jugement, colère, impatience, frustration, amertume, et la graine a pris racine.
De surcroît la porte était ouverte pour un abondant trafic vicieux. J’ai été libérée de ces derniers ainsi que de l’amertume, mais j’ai l’impression d’être dans un stand de tir, les amis. Je veux dire, c’est vraiment l’horreur. Et ce que je suis en train de traverser en ce moment est un avant-goût de ce que nous allons TOUS traverser pendant que les choses s’enveniment. Et le Seigneur continue de nous dire que les choses vont être plus difficiles encore.
La principale porte ouverte pour un sort est toujours… le manque de vertu – particulièrement l’amour, la compassion et l’humilité.

Je vous aime tous tant, et mon désir est de vous nourrir chaque jour, mais lorsque je suis touchée par ces distractions et bombes à fragmentation émotionnelle, je deviens infirme et suis ralentie. Mais je remercie le Seigneur : nous allons pouvoir utiliser cela pour des leçons sur comment briser ces pièges vicieux. L’ennemi nous fait une faveur : il nous éduque.
Ainsi, immédiatement, lorsque l’on perçoit un mauvais sentiment charnel en nous, littéralement nous devons y renoncer et demander au Seigneur de nous pardonner et de les supprimer : ‘S’il te plait ferme la porte qu’ils ont ouverte, retire le démon qui s’est introduit et la semence qu’il a plantée.
Assurez-vous de pardonner et prier pour quiconque vous a provoqué, ainsi que pour celui qui a envoyé le sort [s’il y a lieu].
Vraiment, la meilleure solution est de s’agenouiller pour se repentir, dans un lieu privé, et demander au Seigneur de tout retirer, et ensuite lui faire confiance et avoir la conviction qu’Il va le faire.
Il vit en nous. Il nous aime. Il ne souhaite pas que nous portions ce poison. Il va nous aider. Aidez-vous d’un rhema.

Les situations dans lesquelles les gens ne peuvent pas être libérés, sont les cas où ils sont activement engagés dans le péché. Il ne faut pas délivrer une personne qui ne s’est pas repentie et n’est pas désireuse d’arrêter de pêcher, autrement les démons seront invités aussi vite à se manifester à nouveau, dès qu’elle pêchera, et ils viendront même encore plus nombreux. Comme le dit la Bible, l’état de cette âme sera pire qu’avant avoir été délivrée de ses sorts.

Et voilà ce que la Bible dit à ce sujet…    Continuer la lecture origine de votre affliction

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Eglise & Missions, Encouragements

Dans sa Lumière

Jésus nous dit de travailler tant qu’il fait jour.
Pourquoi ?
Parce que la “la nuit vient, où personne ne peut travailler” (Jean 9:4).

Dans Apocalypse 7, Jean décrit une multitude qui se tient devant le trône de Dieu,
une foule si importante que personne ne peut la dénombrer.

“Après cela, je regardai, et voici, il y avait une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l’agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains. Et ils criaient d’une voix forte, en disant : Le salut est à notre Dieu qui est assis sur le trône, et à l’agneau” (Apo. 7:9-10).

Cette foule est représentative des peuples de toutes langues et de toutes nations, habillés de robes blanches et louant le Seigneur. “Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation” (Apo. 7:14).

Chers saints, je crois que nous sommes la génération dont il est parlé dans ce chapitre 7 de l’Apocalypse.
Nous vivons dans les heures les plus sombres et, tout autour de nous, se déroulent de grandes tribulations.
Mais la lumière vive brille encore. En fait, plus la nuit est noire, plus Sa lumière est grande !

Tandis que tu peines dans la prière pour ceux que tu aimes et pour un monde couvert par les ténèbres,
je veux te rappeler ta propre histoire.

Souviens-toi comment, dans tes moments de tribulation, alors que tu ne connaissais pas le Seigneur, quelqu’un gagnait des âmes. Quelqu’un priait pour que des perdus viennent à la lumière. Quelqu’un s’élevait au-dessus des ténèbres pour annoncer Christ. Quelqu’un a cru que Jésus ferait apparaître le vin nouveau. Et c’est ce qui s’est produit !
Tu es venu à la lumière !
Dieu va s’élever au dessus des ténèbres et attirer à la lumière ceux pour qui tu pries .

David Wilkerson

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Eglise & Missions, Encouragements, Vie Chrétienne

La Louange qui agit !

 

Dans le chapitre 20 du 2ème livre des Chroniques, nous lisons que le roi Josaphat a reçu un message effrayant :
“Une multitude nombreuse s’avance contre toi depuis l’autre côté de la mer, depuis la Syrie…
Dans sa frayeur, Josaphat se disposa à chercher l’Éternel, et il publia un jeûne pour tout Juda” (2 Chroniques 20:2-3).

Terrifié, le roi d’Israël, Josaphat, a organisé une grande réunion de prière :
“Juda s’assembla pour invoquer l’Éternel, et l’on vint de toutes les villes de Juda pour chercher l’Éternel” (20:4).

Quand le peuple s’est assemblé pour chercher Dieu, Josaphat a prié :
“nous ne savons que faire, mais nos yeux sont sur toi !” (20:12).

Il s’agissait certainement d’une des heures les plus sombres de toute l’histoire d’Israël. Ils risquaient l’annihilation et n’avaient aucun moyen pour arrêter l’armée qui les envahissait.

Quelle a été la réponse de Dieu dans ces terribles moments ?
“Ne craignez point et ne vous effrayez point devant cette multitude nombreuse, car ce ne sera pas vous qui combattrez, ce sera Dieu” (2 Chroniques 20:15).

Quand le peuple a entendu cette parole, quelque chose s’est passé en eux.
Ils avaient entendu une parole de la part du Seigneur.
Maintenant, au milieu de leur heure la plus sombre, la foi s’est levée dans leur cœur – et ils ont commencé à louer (2 Chroniques 20:18-19).

L’Esprit du Seigneur est apparu au milieu de l’assemblée. Et, quand les louanges du peuple sont montées jusqu’au Ciel, le Seigneur a envoyé un ange puissant pour tendre un piège à l’armée qui approchait.

Imagine comment un seul ange de Dieu a détruit cette armée toute entière !

En un instant, la victoire était leur.
Ce qui semblait être l’heure la plus sombre du peuple de Dieu est devenu pour eux l’heure de la délivrance de la part de Dieu.

David Wilkerson

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page
Encouragements, Vie Chrétienne

tenir ferme dans la tempête

Le diable craint énormément la présence du Seigneur dans nos vies. Il tremble à la seule pensée d’une proximité entre un croyant et Jésus. Alors, quand ses hordes démoniaques te voient entrer dans la prière et t’approcher dans la présence de ton Père céleste, tout l’enfer prend note : “Le Seigneur est avec ce croyant. Il a obtenu la présence divine.
Que pouvons-nous faire contre lui, à présent ?”

Satan fera tout ce qui est en son pouvoir pour te dérober la présence du Seigneur. C’est pour cette raison qu’il fait tant de tentatives pour enliser ton âme dans les soucis concernant l’avenir.

Pour dire les choses simplement, l’Ennemi de ton âme veut drainer toutes tes forces. Il utilisera tout ce qu’il peut, même de “bonnes” choses, pour t’empêcher de passer du temps seul avec Jésus. Il sait que le temps que tu passes avec Christ te rend capable d’endurer la peur et l’anxiété, même dans les temps les plus angoissants.

Le monde entier est conscient du fait que nous affrontons des temps particulièrement difficiles et, en tant que chrétiens, chacun de nous affronte une question importante : “A quel point suis-je proche de Jésus en ce moment ?”

Je crois que, lorsque les choses sont ébranlées, le témoignage le plus puissant que puisse avoir un chrétien, c’est d’être complètement en paix. Pendant que le reste de la société panique – tombe en défaillance, et même dans certains cas meure de peur – le croyant qui prie va devenir de plus en plus fort. Il en sera ainsi parce que ce saint serviteur reçoit de plus en plus d’encouragement de la part du Saint-Esprit. La Bible parle de ce qui ne peut pas être ébranlé !

Si tu désires être capable de tenir ferme dans la tempête, le conseil de l’Écriture est simple : tu dois avoir la présence du Seigneur dans ta vie, quotidiennement.

Combien de temps de qualité passes-tu seul avec Jésus ?
Est-ce que tu t’approches de plus en plus de lui chaque jour ?
Pries-tu sans cesse – faisant silencieusement appel à Lui tout le long du jour et du soir ?
Il a promis d’entendre ton cri, même quand celui-ci est émis dans la faiblesse.

David Wilkerson                    

 

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page