Publication

décembre 2017
L M M J V S D
« Oct    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Listes Articles

Encouragements

A l'exemple de Josué

 

Josué 1« Et il arriva, comme Josué était près de Jéricho, qu’il leva ses yeux et vit; et voici, un homme se tenait debout devant lui, son épée nue dans sa main; et Josué alla vers lui et lui dit:
Es-tu pour nous, ou pour nos ennemis ?

Et il dit: Non, car c’est comme chef de l’armée de l’Eternel que je suis venu maintenant.
Et Josué tomba sur sa face contre terre, et lui rendit hommage, et lui dit: Qu’est-ce que mon Seigneur dit à son serviteur ?

Et le chef de l’armée de l’Eternel dit à Josué:
Ote ta sandale de ton pied, car le lieu sur lequel tu te tiens est saint. Et Josué fit ainsi ».  Josué 5: 13-15

Quelle puissante révélation !
Nous voyons ici le Seigneur se révéler à Josué comme Jehovah Tsebaioth, l’Eternel des armées. Il se tenait là devant son serviteur humilié, l’épée à la main. Et il commandait une armée d’anges, des soldats célestes prêts à combattre pour Israël.

Dieu ne se révèle comme l’Eternel des armées qu’à ceux qui sont déterminés dans leur coeur et leur esprit à marcher devant lui dans la pureté. Il n’accorde pas sa révélation à ceux qui ne se préoccupent que de voir leurs propres péchés pardonnés et leur salut assuré. Les tièdes, les coeurs partagés, les croyants charnels, ne connaîtront jamais Jehovah TsebaIoth.

Le plus tragique, c’est de voir que la plupart des chrétiens ne sont même pas conscients de leur besoin de connaître le Seigneur comme Jehovah Tsebaioth. Cela s’explique par le fait qu’ils ne sont pas engagés dans le combat, pas plus qu’ils ne recherchent la victoire, ni qu’ils ne cherchent à avancer dans leur marche avec Christ.
Au lieu de cela, ils ont fait la paix avec le péché qui les tient captifs dans ses forteresses.
* Pourquoi le Seigneur enverrait-il ses armées célestes pour aider de tels croyants qui ne sont même pas prêts à prendre les armes ?

Le Seigneur réserve la glorieuse révélation de son armée céleste à ceux qui ont déclaré la guerre au péché et à l’incrédulité.
De tels croyants sont résolus à entrer dans le pays promis, quoi qu’il leur en coûte. Et ils sont prêts à combattre tout ce qui peut s’interposer entre eux et la plénitude des promesses de Dieu en relation avec son alliance.

Josué était de cette trempe-là. Il était déterminé de tout son coeur, de toute son âme et de toute sa force à aller jusqu’au bout avec le Seigneur. Cet homme était né dans une génération marquée par le compromis, l’amertume et la rébellion. Mais il a su se démarquer de ses semblables et tracer une ligne qu’il s’interdisait de franchir.
Sa vie disait haut et fort :  « Je refuse de suivre la foule et de vivre dans le compromis. Mon cœur a faim et soif de Dieu. Et je ne vais pas permettre à cette génération de me corrompre par ses souillures et son incrédulité. Je sais que j’ai encore beaucoup à apprendre de mon Seigneur. Il a fait bien des promesses à son peuple en vue de son alliance, et j’ai bien l’intention de voir chacune d’elles s’accomplir.

– Je suis résolu à aller de l’avant sans jamais regarder en arrière.

– Je suis déterminé à entrer dans le repos que Dieu a préparé et promis.

– Je suis décidé à résister, obéir, m’abandonner et tout sacrifier.
Je ferai tout ce qui est nécessaire pour abattre les murailles qui me séparent encore de l’entière victoire ».

Josué représente ainsi ceux qui persévèrent dans la sainteté dans ces temps de la fin.  …/…

Tout comme lui, ces passionnés de Jésus sont déterminés à aller jusqu’au bout avec leur Seigneur.
L’unique cri de leur coeur est de pouvoir marcher dans la sainteté, d’une manière digne de Christ. Ils soupirent à vivre libres de toute fausseté, de toute emprise de l’iniquité, de toute domination de péchés tenaces. Ils refusent de laisser quoi que ce soit dans leurs vies les éloigner de cette détermination. Ils ne veulent rien de la cupidité, de la gloire ou des plaisirs de ce monde.

Comme Josué, ils ont franchi la ligne. Ils ont laissé derrière eux ce monde et ses séductions, une fois pour toutes. Et ils traversent ainsi le Jourdain pour suivre le Seigneur dans la plénitude de l’accomplissement de son alliance et de ses promesses.

Josué était le leader d’une nouvelle génération pour Israël. La génération précédente finit par mourir dans le désert à cause de son incrédulité. Ces misérables vivaient sous une malédiction jusqu’à la mort du dernier d’entre eux. Mais cette nouvelle génération d’hommes et de femmes selon le coeur de Josué se mirent à rechercher Dieu. Ils étaient prêts à déclarer la guerre à tout ce qui pouvait les empêcher d’entrer dans toute la plénitude que Dieu leur avait promise dans ce pays.

« Les sacrificateurs qui portaient l’arche de l’alliance de l’Eternel se tinrent au sec, de pied ferme, au milieu du Jourdain, et tout Israël passait à sec, jusqu’à ce que toute la nation eût achevé de traverser le Jourdain » (Josué 3/17).


Le Jourdain a toute une signification dans la vie de chaque chrétien.

Tout comme Israël, nous arrivons au bord de notre propre Jourdain quand nous sommes fatigués du christianisme aride et mort que nous voyons tout autour de nous.
Nous nous lassons de voir l’église rétrograde ; nous ne supportons plus la mondanité, l’incrédulité et l’idolâtrie qui ont envahi des dénominations qui ont attristé l’Esprit de Dieu il y a déjà bien longtemps.
Nous sommes profondément dégoûtés de ce séjour dans le désert que représente ce vieux système.
Le Saint-Esprit a oeuvré dans nos coeurs, et nous réalisons à présent que nous ne serons jamais satisfaits par la vie charnelle et centrée sur le plaisir que mènent les foules.

Cependant, quand nous regardons en nous-mêmes pour évaluer notre propre condition spirituelle, ce que nous découvrons nous donne la nausée.
C’est ce qui nous amène à nous écrier : « Seigneur, j’en ai assez de ce christianisme rétrograde et inefficace. Je veux être délivré de la puissance du péché et du matérialisme. Et je veux un cœur pur et saint devant toi. Je refuse de me laisser aller à la dérive alors que nous sommes dans les temps de la fin, me contentant d’un cœur tiède. Je veux être une lumière pour Jésus parmi cette génération perverse. Je suis déterminé à chercher ta face, Seigneur, et à recevoir ta force. Je veux aller avec toi jusqu’au bout, quel qu’en soit le prix. »

Êtes-vous déterminé à suivre Jésus de cette façon ?
Avez-vous fait route parmi ceux qui ont accompagné Josué jusqu’au bord du Jourdain ?
Si tel est le cas, autant affronter la réalité en face : vous devez passer par la mort.
Traverser le Jourdain, c’est expérimenter la mort à ce monde et à tout ce qu’il offre.

Jésus est notre exemple.
Tandis qu’il fut baptisé dans le Jourdain, le Père céleste déclara :
« Voici mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection. Il est mon Fils, il me représente pleinement ».

Il en est de même pour nous, lorsque nous passons par la mort à ce monde.
Quand nous ressortons sur l’autre rive, le Saint-Esprit nous identifie comme appartenant à Dieu, et déclare :
« Voici mon fils ou ma fille bien-aimé(e) ».
Il a entendu notre cri et notre désir de voir l’Esprit nous revêtir de sa puissance afin de vivre toute sa plénitude. Il nous a vu aspirer à une vie de victoire, libéré de toutes les chaînes du péché, de la convoitise et de l’orgueil. Et il répond à cette attente en nous faisant passer une alliance avec Lui.

Ne vous y trompez pas, traverser le Jourdain est une déclaration de guerre.
Vous vous engagez par là à combattre en vous les péchés les plus tenaces qui vous empêchent de jouir de toute la plénitude de Dieu.
Vous franchissez une ligne, comme pour affirmer :
« Je ne vivrai plus esclave de cette convoitise. Je marche vers Jésus, vers la sainteté et la pureté du cœur.
Et je ne regarderai pas en arrière. Je déclare ouvertement la guerre à cette forteresse de l’adversaire dans ma vie ».

Extrait du livre « Que tes noms soient sanctifiés » de David Wilkerson.                passage du jourdain

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page

1 comment to A l’exemple de Josué

  • webserviteur

    « Ne vous y trompez pas, traverser le Jourdain est une déclaration de guerre.
    Vous vous engagez par là à combattre en vous les péchés les plus tenaces qui vous empêchent de jouir de toute la plénitude de Dieu.
    Vous franchissez une ligne, comme pour affirmer :
    « Je ne vivrai plus esclave de cette convoitise.
    Je marche vers Jésus, vers la sainteté et la pureté du cœur.
    Et je ne regarderai pas en arrière.
    Je déclare ouvertement la guerre à cette forteresse de l’adversaire dans ma vie ».