Publication

décembre 2017
L M M J V S D
« Oct    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Listes Articles

Prière

LA PERTE DE SA PRESENCE

fe-150x150Dans le troisième chapitre de l’Apocalypse, Christ récapitule Son message aux sept pasteurs et à leurs églises.
Et Sa parole leur dit : “Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi” (Apocalypse 3:20).

Trop souvent, les chrétiens n’ouvrent pas les portes de leur cœur à Jésus. Quand Il frappe, ils ne sont même pas à la maison. Il y a une pancarte sur la porte disant : “Cher Seigneur, je suis parti pour assurer des visites à l’hôpital, puis à la prison. On se voit à l’église.”

De nombreuses églises font tant de bonnes choses, charitables, au nom de Jésus. Ils ont des programmes pour presque tous les besoins humains et les membres de l’assemblée vivent des vies propres, honnêtes, faisant bien attention à éviter le péché. Mais quelque chose a changé en eux.
A une époque, ces croyants étaient dévoués à leur communion avec Jésus. Ils n’auraient pas passé un seul jour sans passer du temps seul avec Lui. Mais maintenant, les choses sont différentes. Tout ce qu’Ils Lui accordent, c’est une rapide salutation sur le chemin de leur travail. Est-ce une attitude sérieuse vis-à-vis de Jésus ?

Jésus nous met en garde : “Quelque chose a été perdu dans Mon Église. C’est Ma merveilleuse présence. Vous devez retourner au lieu secret, pour souper avec Moi. Sinon, j’ôterai Ma présence du milieu de vous. Toutes vos bonnes œuvres – vos prédications, votre évangélisation et vos dons – doivent venir du temps que nous passons ensemble. Ils doivent provenir de Ma table.”

L’église d’Éphèse (Apocalypse 2:1-11) a perdu une chose qu’ils ont un jour possédé – la présence manifeste de Christ au milieu d’eux. Ils ont commencé à prendre la présence de Jésus pour acquise et cela a affecté leur ministère.
A une époque, ils s’aimaient et prenaient soin les uns des autres, mais maintenant ils se prennent les uns les autres pour acquis également. Et cela a un effet désastreux sur leurs bonnes œuvres. Ils étaient si préoccupés par le fait de servir les gens que leurs actes sont devenus le centre, plutôt que l’amour de Christ. Sa puissante présence manquait.

Maintenant Jésus les met en garde :
Si vous ne changez pas – si vous ne revenez pas à votre faim pour Moi – je vais ôter votre témoignage.
Vous n’aurez plus aucune autorité quand vous ferez vos bonnes œuvres. Tout sera fait en vain.
” …

David Wilkerson

Pour partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someonePrint this page

Les commentaires sont clos.